Rechercher
  • Eve Fumaroli

J'ai été en cours de niçois dans un lycée

Mardi, un article de Nice Matin, alarmant, présentant la fermeture progressive de cours de niçois, a fait réagir politiques comme internautes.

On se demande comment c'est possible, est-ce que c'est normal, ce qu'on pourrait faire…


Hier, dans le cadre de mon action associative, j'ai dû me rendre dans quelques cours de niçois.

Il pleuvait. J'étais fatiguée. Peut-être que ça explique une partie de mon jugement. Je préfère alors vous retranscrire les faits bruts, vous en penserez ce que vous voudrez par vous-même :


J'y ai vu un professeur de niçois ayant cours de 8h15 à 9h10 dans un lycée, et de 9h à 9h55 dans un autre lycée, obligé de raccourcir son premier cours d'une demi-heure pour pouvoir assurer le second.

J'y ai vu une classe de niçois de 38 élèves.

J'y ai vu une professeure libérer la salle à 12h 20, dix minutes après la première sonnerie, alors que le cours de niçois aurait dû commencer à l'intérieur de cette même salle à 12h15.

J'y ai vu un professeur de niçois obligé d'annuler son cours, par manque d'élèves, car il avait été annoncé comme absent.

J'y ai surpris une conversation dans les couloirs :

une fille : « J'aurais peut-être dû prendre niçois, à la place. »

son ami : « Niçois ? C'est trop rainé ! »

J'y ai vu des élèves demander à leur professeur de niçois si il était dans l'établissement tel jour prochain, car elles avaient une heure de permanence, et elles auraient bien organisé un cours de niçois à la place.


Tout ça en une seule journée, une seule matinée même...


Ça fait 10 ans que j'ai quitté le lycée, et hier j'ai eu l'impression de me retrouver dans une situation pré-apocalyptique. Je ne sais pas si c'est le niçois en particulier qui a un problème ou l'éducation nationale entière, mais j'ai eu l'impression de voir un système qui s'amuse à jouer avec le temps des élèves. Un temps apparemment pas très précieux, qu'ils passent à aller de classe en classe, et à attendre devant les portes. Et en même temps, l'engouement de certains élèves m'a donné tellement d'espoir...

Je ne sais plus quoi penser… Alors je partage...



116 vues

© 2018 da Cultura Viva